Empreinte biométrique : enregistrement, lecture et analyse

Scanner de l’empreinte biométrique d'une personne

L’empreinte biométrique est une méthode fréquemment utilisée pour établir l’identité d’un individu. Elle peut jouer un rôle fondamental dans les enquêtes judiciaires, car elle permet d’infirmer l’identité d’une personne. La majorité des empreintes biométriques sont effectuées soit par la comparaison de caractéristiques de minutie soit par la reconnaissance de formes. Retrouvez avec digitalcook tout ce que vous devez savoir à propos de l’empreinte biométrique.

L’empreinte biométrique : définition

L’empreinte digitale est une méthode utilisée pour établir l’identité d’une personne bien déterminée. Les empreintes digitales sont généralement effectuées par identification de caractéristiques de minutie ou par reconnaissance de formes. 

Les mécanismes de capture de l’empreinte biométrique en France sont variés. Chacun utilise une technique différente pour créer une image digitale claire d’une empreinte biométrique. La reconnaissance des empreintes biométriques est une forme de biométrie fréquemment utilisée dans tous les secteurs d’activité, de l’accès au verrouillage des données biométriques sur les terminaux personnels.

L’enregistrement et la lecture de l’empreinte biométrique

Dans le cadre de requêtes juridiques, il faut toujours veiller à enregistrer la bonne empreinte. Pour l’utiliser, il suffit de poser son doigt sur la surface du système numérique. Il s’agit d’un petit scanner en silicium qui permet de tracer une image en noir et blanc de l’empreinte. 

Une fois la bonne empreinte enregistrée, le système numérique est fonctionnel. Dès qu’un individu pose son doigt sur le scanner digital, l’empreinte est scannée, puis soumise à un diagnostic EDR, comme pour l’enregistrement de l’empreinte en question. 

Il s’agit ici d’une EDR en attente, analysée par un programme d’identification et de reconnaissance qui prend l’image codée comme référence. L’algorithme compare les minuties de l’EDR en stock et celles de l’EDR en attente pour identifier les différences. Le logiciel donne, par la suite, une note. Plus elle est élevée, plus les EDR se ressemblent. 

Si l’EDR en attente obtient une note assez élevée, on peut ainsi la valider et déverrouiller le système biométrique. Cependant, il faut faire attention, il ne faut pas mettre le doigt sale ou mal positionné, même s’il s’agit du bon utilisateur.  Également, il faut s’assurer que le capteur n’est pas encrassé, car la lecture ne sera pas claire et le système ne sera pas déverrouillé.

L’analyse de l’empreinte biométrique

L’empreinte digitale sera, par la suite, traitée par un outil d’analyse spécifique qui va simplifier l’image obtenue pour ne garder que ce qui est important. L’analyse des empreintes biométriques est habituellement confiée à des professionnels hautement qualifiés.

Pour comparer les empreintes biométriques, on utilise un programme informatique spécifique pour examiner les motifs et les détails de l’image à la fois. Parmi les motifs d’empreintes biométriques, on peut citer les boucles, les arches et les verticilles. En classant l’empreinte biométrique dans la bonne catégorie, on peut constater que les deux empreintes biométriques ne correspondent pas. Si elles ont les mêmes caractéristiques de minutie et le même motif, il faut, alors, faire une comparaison plus précise. Les caractéristiques examinées à ce niveau sont les crêtes courtes, les bouts de crêtes et les bifurcations.