Reconnaissance faciale : L’IA au service de l’identification

Reconnaissance faciale et identification des points nodaux d’un visage

La reconnaissance faciale est un algorithme logiciel utilisé pour vérifier ou identifier l’identité d’un individu via le traitement d’une vidéo ou d’une image digitale sur lesquelles le visage de la personne est visible. 

Il existe différentes méthodes de fonctionnement des technologies de reconnaissance faciale par photo mais en général il s’agit d’une comparaison des caractéristiques faciales d’une image avec celles enregistrées dans une base de données. 

Il existe différents usages en matière de reconnaissance faciale et dans l’ordre chronologique d’apparition et d’utilisation, cette technologie a servi et sert à :

  • L’identification des personnes arrêtées par la police
  • L’authentification sur des terminaux mobiles via la reconnaissance faciale téléphone 
  • L’identification pour le commerce et le marketing avec la reconnaissance faciale par logiciel
  • L’automatisation de l’indexation d’images, de vidéo surveillance et d’interactions entre humains et robots via la reconnaissance faciale par application dédiée

Les domaines d’application de la reconnaissance de visage

La reconnaissance faciale est appliquée dans plusieurs domaines dont ceux mentionnés plus haut. 

Toutefois, elle n’est pas seulement utilisée à des fins sécuritaires mais aussi pour :

  • L’authentification sur les terminaux mobiles
  • La sécurité en milieu scolaire
  • La clientèle des compagnies aériennes
  • Les applications de divertissement
  • La médecine légale
  • La reconnaissance faciale des voleurs à l’étalage

Application faciale : Comment ça marche

Faisant appel à l’intelligence artificielle (IA), tous les algorithmes de reconnaissance faciale utilisent la biométrie pour cartographier les caractéristiques faciales d’une image vidéo ou d’une photographie.

Les informations sont ensuite comparées avec ceux de la base de données. 

Voici les 5 étapes principales du processus.

La détection du visage

Premièrement, la caméra détecte et reconnaît un visage isolé dans une foule. 

Le visage est plus facilement détecté lorsque la personne est en face de la caméra. 

Toutefois, les avancées technologiques modernes permettent également de détecter un visage légèrement incliné.

L’analyse du visage

Après la détection et la reconnaissance du visage humain, une photo est prise afin de procéder à l’analyse. 

La majorité des technologies de reconnaissance faciale utilisent les images en 2D au lieu de la 3D.

En effet, les images 2D sont plus facilement corrélées avec les photos publiques ou les images présentes dans les bases de données.

Durant l’analyse, l’image est fragmentée en points de repères reconnaissables ou points nodaux. Notons que le visage humain présente 8 points nodaux. 

La technologie de reconnaissance faciale analyse alors chacun de ces points tel que la distance entre les deux yeux.

La conversion de l’image en données

Suite à l’analyse, chaque point nodal est transformé en données par l’application de la base de données.

Le code numérique entier est référencé en tant qu’unique empreinte faciale. En effet, à l’instar de l’empreinte digitale, chaque personne a une empreinte faciale unique.

La correspondance

L’étape finale du processus consiste à trouver une correspondance. 

L’empreinte faciale d’un individu est alors comparée aux autres codes de la base de données. 

Le nombre de visages comparés dépend de la base de données et du nombre de bases de données auxquelles le logiciel a accès. 

Ensuite, la technologie de reconnaissance faciale identifie une correspondance avec les caractéristiques faciales exactes tout en présentant des informations telles que l’adresse et le nom.

Reconnaissance de visage : les algorithmes

Il existe bon nombre de méthodes développées afin de faciliter la reconnaissance faciale et de la rendre encore plus précise. 

L’une de ces méthodes est le gradient, qui remplace l’image prise par une représentation plus lumineuse qui consiste à montrer la manière dont la luminosité des pixels est comparée par rapport aux pixels environnants. 

Cette mesure de rapprochement permet de rendre plus facile l’identification d’un visage à travers différentes formes de luminosité. 

L’autre approche consiste en la projection de photographies 2D en 3D. En effet, quand le visage est projeté en 3D, il apparaît des caractéristiques plus distinctives que sur un format statique et plat. 

La projection permet ainsi de surmonter les difficultés relatives à l’identification faciale en 2D. 

Par ailleurs, cette technologie permet d’atteindre une plus grande précision même si la photographie n’a pas été prise dans des conditions idéales.

Reconnaissance de visage en France

En france, l’État autant que le secteur privé voient en la reconnaissance faciale plusieurs usages dont :

  • La recherche de fugitifs
  • L’interdiction aux individus dangereux d’accéder aux aéroports, aux gares et aux zones touristiques 
  • L’identification de personnes dans une foule 
  • La sécurisation d’événements

Par ailleurs, l’État français a lancé une application et un système reposant sur la reconnaissance faciale pour faciliter certaines procédures liées au ministère de l’Intérieur.

L’application Alicem

En réponse aux usages du digital par les français dans le cadre de services publics et privés, le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) ont lancé l’application Alicem. 

Cette application basée sur la reconnaissance faciale en France, permet aux utilisateurs d’attester leur identité de manière sécurisée grâce à une identification par carte d’identité, par passeport ou par titre de séjour. 

Par ailleurs, basée sur la plateforme France Connect, Alicem permet d’accéder à plus de 500 services dont :

  • Le portail “Service Public” afin d’accéder aux informations relatives aux droits des citoyens et aux démarches liées à l’administration
  • La consultation de données telles que les points de retraite
  • La plateforme de l’ANTS pour obtenir des titres
  • Les services publics de proximité relatifs à 400 collectivités locales

Le système PARAPHE

PARAPHE est un système basé sur la reconnaissance faciale permettant de franchir les frontières de manière rapide et autonome dans certaines gares et certains aéroports de France. 

Le système PARAPHE pour “passager automatisé rapide des frontières extérieures”, est déployé au niveau des points frontaliers suivants :

  • Les aéroports : Roissy – CDG, Orly, Marseille-Provence, Lyon Saint-Exupéry, Nice
  • Dans les gares (Gare du Nord, St Pancras) et au départ d’Eurotunnel pour les autocars

Conclusion

À l’heure où les données privées sont de plus en plus sujettes aux débats et à controverses, la reconnaissance faciale renforce les questionnements sur les usages entre utilité publique et abus des entreprises privées.