L’infrastructure as code : Pas de besoin en une configuration manuelle

L'infrastructure as code

L’infrastructure as code vient répondre aux exigences du développement agile des logiciels. Dans un contexte digitalisé, l’automatisation de vos activités et de vos processus est indispensable (configuration, gestion de ressources, provisionnement…). En optant pour cette solution agile au sein de votre entreprise, le risque d’erreurs est réduit, et la gestion de vos étapes administratives est plus sûre.
Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’IaC : la définition de l’infrastructure as code, ses bénéfices et limites et les outils à utiliser.

La définition de l’infrastructure as code : Comment ça fonctionne ?

L’Infrastructure as Code (IaC) est une configuration informatique qui permet aux développeurs et aux techniciens d’exploitation de gérer l’as code de l’infrastructure de l’application. Ceci est aussi communément appelé “infrastructure programmable”. 
L’infrastructure as code est donc le processus de provisionnement et de configuration automatique d’une machine virtuelle (sans avoir besoin d’une configuration manuelle). Une fois que les paramètres de codes sont définis, les développeurs exécutent des scripts, et la plateforme IaC construit automatiquement son infrastructure Cloud.

Les bénéfices de l’infrastructure as a code

L’infrastructure as code apporte plusieurs avantages majeurs. Le plus important est qu’elle facilite la collaboration au sein d’une équipe et qu’elle garantit un déploiement transparent et rapide.
Quels sont les autres points forts?

Utiliser les SI sans autorisation explicite de l’entreprise

Dans l’entreprise, elle a d’abord réduit le « shadow IT », c’est-à-dire l’utilisation des systèmes informatiques sans autorisation explicite de l’entreprise, en particulier dans d’autres services que le service informatique . 

En effet, dans la plupart des cas, le shadow IT est causé par l’incapacité du service informatique à réagir à temps pour répondre aux besoins d’autres départements, en matière d’amélioration du système et d’infrastructure informatique. Cela peut entraîner des risques liés à la sécurité qui entraînent des coûts imprévisibles pour les entreprises.

La réduction des coûts et l’amélioration de la sécurité

La gestion automatique de votre infrastructure vous aide à gagner en temps et en argent. En effet, l’infrastructure as Code participe à:

  • L’accélération des réponses
  • La réduction des coûts grâce à l’expansion
  • L’amélioration de la sécurité 
  • La garantie de la conformité aux normes informatiques de l’entreprise

La qualité et la rapidité

L’infrastructure as Code permet aux entreprises de fournir des services de qualité dans un bref délai. Ainsi, cette solution peut augmenter la satisfaction des clients et améliorer la compréhension technique de tous les collaborateurs. 

Autre point très important : une fois le code écrit, il peut être réutilisé plusieurs fois.

Nous pouvons encore citer d’autres bénéfices de l’infrastructure as a code tels que la restauration facile d’une configuration antérieure, la visibilité des performances, la cohérence, etc. La question qui se pose avec tous ces avantages est : l’infrastructure as code présente-t-elle tout de même des inconvénients ?

Les limites de l’infrastructure as code

Toutefois, il existe également des risques avec cette solution. En effet, elle nécessite la définition d’une infrastructure permettant la mise en œuvre, la confirmation et l’exploitation des outils IaC. La création de machines virtuelles, par exemple, nécessite une infrastructure de serveur physique suffisamment puissante, pour pouvoir exécuter des outils tels que VMware. 

Nous pouvons également énumérer le risque d’écarts de confirmations associés à toute intervention manuelle sur l’ordinateur, créé via un workflow infrastructure as Code. Au fil du temps, ces écarts de confirmation peuvent entraîner des interruptions de service.

L’infrastructure as code : Les outils populaires

Il existe plusieurs outils, avec différentes fonctionnalités, pour la gestion de votre infrastructure informatique. 

Parmi les outils les plus utilisés ou les plus populaires, nous pouvons citer :

  • Puppet : cette solution permet une création rapide de nouvelles infrastructures selon les besoins de chaque client.
  • Chef : cet outil garantit une collaboration facile entre les membres d’une équipe. 
  • Ansible : c’est une solution pour gérer une configuration open source et élaborer des infrastructures sur plusieurs configurations Cloud et sur site. 

Il existe encore d’autres outils Open Source comme Terraform, CfEngine, SaltStack…

Pour choisir votre outil de configuration, il faut mettre l’accent sur les différents critères qui entrent en jeu :

  • L’homogénéité et l’hétérogénéité des outils
  • L’adoption du marché de l’IaC
  • La cible 
  • La courbe d’apprentissage…

Pour conclure

L’Infrastructure as Code est un processus de configuration qui permet une gestion automatique de votre infrastructure informatique (à travers un code). Pour réussir cette configuration agile, il faut bien choisir votre outil.

Les outils de l’infrastructure as Code ne sont pas en concurrence, puisqu’ils résolvent différentes phases de déploiement d’infrastructure. C’est pour cette raison que nos experts vous invitent à faire le bon choix de votre outil, en fonction de vos besoins. Notez bien qu’il est possible de combiner plusieurs outils pour atteindre vos objectifs.
Si vous avez encore d’autres questions sur la définition ou les bénéfices de l’infrastructure as a code, n’hésitez pas à contacter les experts de DigitalCook !