La virtualisation : une technologie informatique innovante

la virtualisation du monde

Pour moderniser ses infrastructures informatiques et se préparer au Cloud Computing, une entreprise doit nécessairement opter pour la technologie de virtualisation.

La virtualisation informatique vous fait profiter de plusieurs avantages tels que la réduction des coûts et l’amélioration de la performance de vos machines.

Pour une entreprise digitalisée et dynamique, le blog DigitalCook vous propose les solutions IT les plus efficaces et innovantes.

Dans cet article, nous mettons l’accent sur la solution virtualisation : nos experts répondront aux questions fréquentes concernant cette technologie informatique :

  • Qu’est ce que la virtualisation ?
  • Comment fonctionne la virtualisation ?
  • Comment activer la virtualisation ?

Quels sont les types de virtualisation ?

Définition

La virtualisation est une technologie informatique utilisée pour créer et exécuter une ou plusieurs représentations virtuelles d’un ordinateur ou de ses diverses ressources sur un seul ordinateur physique.

C’est la virtualisation d’objets, de ressources (tels que les systèmes d’exploitation, les serveurs, les systèmes de stockage ou les réseaux) ou de création de représentations logicielles.

Ces ressources simulées sont les mêmes que leurs versions physiques.

La machine virtuelle s’exécute sur la couche d’abstraction matérielle. Cela permet aux entreprises d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation et applications simultanément sur un seul serveur.

Les ressources et la capacité du serveur sont réparties entre différentes instances. Etant donné que la capacité du serveur peut être pleinement utilisée, beaucoup d’argent peut être économisé et l’efficacité du serveur peut être améliorée.

De plus, la virtualisation permet aux programmes de s’exécuter indépendamment pour les tests de sécurité sans risquer d’endommager d’autres machines virtuelles exécutées sur le même serveur hôte.
Pour les utilisateurs domestiques et PC, la virtualisation peut également être utilisée pour exécuter des applications qui nécessitent différents systèmes d’exploitation sur un seul ordinateur.

Comment fonctionne la virtualisation ?

La technologie de virtualisation est basée sur l’abstraction de programmes d’application, de systèmes d’exploitation ou de stockage de données par un logiciel réel ou de matériel sous-jacent. L’un des principaux cas d’utilisation est la virtualisation des serveurs, qui repose sur une couche logicielle appelée ‘hyperviseur’ pour simuler le matériel.

L’hyperviseur est utilisé pour créer et exécuter des machines virtuelles. Le logiciel est responsable de l’allocation des ressources entre différents environnements virtuels en fonction de ses besoins.

Dans le passé, nous distinguions les hyperviseurs natifs, directement intégrés dans les logiciels et le matériel et les hyperviseurs ‘hébergés’ similaires aux applications logicielles.

Cependant, dans les systèmes modernes, cette distinction a perdu de son importance. Pour de bonnes raisons, il existe maintenant des systèmes tels que KVM (Kernel-based Virtual) qui sont intégrés au noyau Linux et peuvent exécuter directement des machines virtuelles. Bien que le système lui-même puisse continuer à être utilisé comme ordinateur.

La virtualisation permet alors aux utilisateurs d’interagir et lancer des applications ou des calculs dans un environnement virtuel communément appelé machine virtuelle.

La machine virtuelle est un ordinateur équivalent simulé qui s’exécute sur un autre système. Il peut utiliser la puissance de calcul du processeur et de mémoire hôte, un ou plusieurs disques virtuels pour le stockage, des interfaces réseaux virtuelles réelles, et la puissance de calculs d’autres composants (tels que des cartes graphiques ou même des clés USB).

La machine virtuelle s’exécute en tant que fichier de données uniques. Par conséquent, il peut être transféré d’un ordinateur à un autre et fonctionner de la même manière sur les deux ordinateurs. Si la machine virtuelle est stockée sur un disque virtuel, elle est généralement appelée image disque.

Comment activer la virtualisation ?

L’activation de la technologie de virtualisation dépend de votre processeur. Nous découvrons dans la suite comment activer la virtualisation sur AMD et Intel.

Comment activer la virtualisation sur AMD ?

Pour le processeur AMD, l’activation de cette technologie est très simple. Il suffit d’accéder à votre BIOS ou UEFI et configurer les paramètres avancés pour l’activation de l’option de virtualisation. Il faut changer “Disabled” par “Enabled” pour le AMD-V ou le SVM.

Comment activer la virtualisation sur Intel ?

Pour l’activation de l’option de virtualisation VT-X, il faut accéder à votre BIOS ou à l’UEFI de votre PC. Donc, il faut connaître la touche sur laquelle il faut appuyer lors du démarrage de votre PC (ça dépend de l’ordinateur utilisé).
Ensuite, vous suivez les mêmes instructions que l’activation de la virtualisation sur AMD.

Quels sont les types de virtualisation ?

Il existe différents types de virtualisation. Les six principaux dans lesquels le service informatique utilise généralement la virtualisation sont les suivants :

  • La virtualisation de serveur évoquée précédemment permet à plusieurs systèmes d’exploitation de s’exécuter en tant que machines virtuelles sur un seul serveur physique. Il peut améliorer l’efficacité, réduire les coûts, déployer les charges de travail plus rapidement, améliorer les performances des applications, augmenter la disponibilité des serveurs et éliminer la complexité de la gestion des serveurs.
  • La virtualisation du réseau consiste à reproduire le réseau physique et ses différents composants : ports, commutateurs, routeurs, équilibreurs de charge… Cela permet aux applications de s’exécuter sur les réseaux informatiques virtuels ainsi que sur les réseaux physiques, tout en tirant parti du matériel inhérent à toute forme de virtualisation indépendante. 
  • La virtualisation du stockage est le processus d’assemblage de la capacité de stockage de plusieurs périphériques de stockage réseau en un seul périphérique de stockage virtuel.
  • La virtualisation desktop est similaire à la virtualisation des serveurs, mais vous permet de créer des machines virtuelles qui imitent l’environnement du PC.
  • La virtualisation des données repose sur l’abstraction des délais techniques traditionnels de la gestion des données.

Enfin, la virtualisation des applications est une abstraction de la couche application du système d’exploitation.

Moins de serveurs physiques, des performances optimales, une meilleure disponibilité et sécurité, économique, simple et facile à gérer… Ce sont tous les avantages liés à la technologie de virtualisation.
Si vous voulez utiliser cette option et que vous rencontrez un problème lors de l’activation de la virtualisation, n’hésitez pas à contacter les experts de DigitalCook !