Sauvegarde externalisée : définition, avantages et différents types

sauvegarde externalisée

La sauvegarde sur support physique (disque dur externe ou interne, clé USB) est la méthode de sauvegarde de données la plus utilisée par les entreprises et les particuliers. Pourtant, c’est loin d’être la solution de sauvegarde qui correspond aux besoins des grandes entreprises. Heureusement, il existe une solution plus efficace et sécurisée : la sauvegarde externalisée. Retrouvez, dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur la sauvegarde externalisée.

Sauvegarde externalisée : définition

La sauvegarde externalisée consiste à stocker les données d’une entreprise dans des centres de données hautement sécurisés. Il s’agit d’une solution simple et efficace qui permet aux entreprises de restaurer leurs données en cas de sinistre.

Un prestataire externe s’occupe de la gestion des sauvegardes de votre entreprise. En d’autres mots, la sauvegarde de ces données ne requiert absolument aucune manipulation de la part de vos collaborateurs. La sauvegarde externalisée est faite quotidiennement en fin de journée de travail. En bref, cette solution permet à la fois de vous libérer de toutes les contraintes techniques et de gérer les sauvegardes de votre entreprise en toute sécurité.

Quels sont les principaux avantages de la sauvegarde externalisée ?

En recourant à un service de sauvegarde externalisée, les entreprises peuvent bénéficier de plusieurs privilèges. On vous en cite quelques-uns :

  • La sauvegarde est entièrement automatisée : aucune manipulation technique n’est attendue. Les données sont systématiquement mises à jour. 
  • Les espaces de stockage sur les serveurs sont plus importants : le système de sauvegarde utilisé par le prestataire externe est capable de copier un grand volume de données.  
  • Le service de sauvegarde externalisée est évolutif : le prestataire externe peut proposer des espaces de stockage plus conséquents, selon les besoins de l’entreprise. 
  • Le prestataire se charge de toutes les opérations : cela permet aux employés de l’entreprise de libérer un temps précieux pour se concentrer sur leur cœur de métier.
  • Les données sont protégées de multiples incidents tels que la perte des données, disques durs détériorés, etc.
  • Les coûts de la sauvegarde externalisée sont moins importants que les frais de sauvegarde des données sur des supports physiques.
  • Les données sont consultables à n’importe quel moment et depuis n’importe où, que ce soit sur ordinateur, smartphone, tablette ou autre.

Quels sont les différents types de sauvegarde externalisée ?

Les entreprises génèrent chaque jour de grands volumes de données qu’il est nécessaire de préserver en lieu sûr. Ainsi, il est conseillé de recourir à un prestataire externe pour assurer la sécurité de ces informations. En effet, il existe quatre grandes catégories de sauvegardes externalisées.

La sauvegarde complète ou “full back-up “

La sauvegarde complète, appelée également “full back-up”, consiste à conserver la totalité des données informatiques. Cette méthode peut s’avérer fastidieuse si le volume de données à sauvegarder est conséquent. Il est souvent déconseillé de faire des modifications sur les fichiers lors de l’opération, car cela peut perturber le processus de sauvegarde.

La sauvegarde complète synthétique ou “full synthetic”

La sauvegarde complète synthétique permet d’enregistrer vos données plus rapidement que la sauvegarde complète classique. Elle sauvegarde seulement les modifications qui ont été apportées par rapport à une première sauvegarde complète. Le gain de temps est de l’ordre de 90%. Le but est de réduire le coût de restauration des données.

La sauvegarde incrémentielle ou “incremental back up “

La sauvegarde incrémentielle, appelée aussi la sauvegarde incrémentale, consiste à conserver seulement les données modifiées depuis la sauvegarde de la veille. L’incrémentielle du mardi va se baser sur la précédente qui sera cette fois la complète en sauvegardant uniquement les nouveaux fichiers créés ou modifiés entre-temps.

Rapide à réaliser, elle permet de réaliser des sauvegardes régulières sans affecter l’activité de l’entreprise.

La sauvegarde différentielle ou “ differential “back up ”

Contrairement à la sauvegarde incrémentielle, la sauvegarde différentielle, appelée également le “differential back up”, sauvegarde les informations  modifiées depuis la dernière sauvegarde complète.

Les différences entre sauvegarde externalisée et sauvegarde dans le cloud

Un système de sauvegarde externalisée dans le cloud, comme Google Drive ou Dropbox, permet de stocker des fichiers et données dans un espace externe, accessible depuis n’importe quel outil connecté. 

Les sauvegardes externalisées dans le cloud favorisent la mobilité et le travail en groupe. Les fichiers sont consultables simultanément par tous les membres de l’équipe de travail. Néanmoins, ces plateformes ne sont pas considérées comme des solutions sécurisées. En effet, Microsoft et Google se donnent le droit d’accéder à vos fichiers.

Quant à la solution de sauvegarde externalisée, elle est dédiée à la récupération de vos données en cas de sinistre. Elle assure la sauvegarde des données de l’entreprise dans des data centers externes placés en France. La sauvegarde externalisée est, ainsi, la meilleure solution pour protéger les données d’une entreprise. Cette solution s’adapte aux grands volumes de données et à tous les types d’infrastructures, tels que HyperV, VmWare, Exchange, SQL, Oracle, Office 365, Gsuite, SharePoint, etc. Grâce au versioning, il est désormais possible de récupérer un document après plusieurs jours de sa suppression de la source.