Internaliser son service informatique : bonne ou mauvaise idée ?

Internaliser son service informatique

Quelle que soit le champ d’expertise ou la taille d’une entreprise, il est compliqué d’internaliser tous les services essentiels au bon déroulement de ses activités. Internaliser son service de maintenance informatique, à titre d’exemple, requiert beaucoup d’investissements sur le plan technologique et sur le plan humain. Alors, internaliser son service informatique, est-ce toujours une bonne idée ?

Internaliser son service informatique : quel avantage ?

Certaines entreprises assurent la gestion de leurs services informatiques en interne. Cela concerne notamment les grandes entreprises qui détiennent d’importants moyens financiers.

Engager une personne pour s’occuper de la gestion de système informatique d’une entreprise en interne semble être une bonne idée. Le premier avantage est d’avoir quelqu’un sous la main pour résoudre à tout moment les problèmes informatiques. Le deuxième avantage de l’internalisation du service informatique d’une entreprise est d’avoir l’œil sur la gestion de toutes les procédures informatiques. Ainsi, on n’aura pas besoin de demander l’aide d’un support informatique.

L’internalisation des services IT : une solution limitée

L’internalisation des services informatiques reste une solution limitée. En effet, il faut disposer de toutes les compétences techniques et humaines essentielles à la bonne gestion des services informatiques.

L’internalisation des services informatiques coûte très cher. C’est tout à fait normal, car il faut engager un personnel qualifié pour s’occuper de la résolution des problèmes informatiques de l’entreprise. 

L’internalisation des services informatiques est, alors, réservée aux grandes entreprises disposant d’un budget considérable. Ces dernières peuvent recruter des professionnels expérimentés et qualifiés.

Pour autant, le monde de l’informatique est très large et il n’est pas possible de trouver le profil parfait qui peut assurer tous les services informatiques de l’entreprise. C’est là que l’externalisation devient importante.

Internaliser son service informatique : quels risques ?

Dans la majorité des cas, l’internalisation des services informatiques semble être une excellente idée. Toutefois, aucune entreprise, quelle que soit sa taille ou son champ d’expertise, n’est à l’abri d’une panne technique ou d’une attaque informatique. 

Le groupe BNP Paribas, à titre d’exemple, a payé le prix fort quand tous ses services informatiques ont été paralysés durant quelques heures (applications mobiles, site web, etc…). Cet incident empêchant les clients d’effectuer des transactions bancaires, d’accéder à leurs comptes ou même de se servir du terminal de paiement.  

Ce genre d’accident, occasionné par une mauvaise gestion de système d’information en interne, peut empêcher le bon déroulement des activités de l’entreprise. Il peut engendrer des dommages financiers et la détérioration de la relation client. 

Ainsi, l’internalisation des services informatiques peut présenter des risques. Les entreprises peuvent faire face à une panne, un incident ou une cyberattaque. Cela concerne notamment les PME et TPE qui possèdent des budgets limités pour assurer leurs services informatiques.

Externaliser ou internaliser son service informatique ? Quelle solution choisir ?

Bien évidemment, il est compliqué d’internaliser les services informatiques d’une entreprise dans leur intégralité. Pour la majorité des entreprises, et notamment pour les PME, l’externalisation semble être la solution la plus adaptée, tant sur le plan financier que sur le plan technique.

En fait, le secret de la réussite des entreprises est de savoir faire le dosage entre l’externalisation et l’internalisation de leurs services informatiques. Il est important de déterminer les besoins de la société sur le plan informatique pour pouvoir décider.

Les prestataires d’infogérance proposent aux entreprises un audit approfondi  des systèmes d’information pour révéler les besoins et les pistes d’améliorations. Le but est d’améliorer la qualité de service de l’entreprise et de minimiser les dépenses informatiques.

Certaines grandes entreprises possèdent les compétences techniques et sont capables d’assurer leurs services informatiques sans faire appel à un prestataire informatique externe. A l’inverse, il existe des petites entreprises qui veulent garder la main sur leurs services informatiques. Cela permet d’éviter les pannes et les erreurs occasionnés par des prestataires extérieurs incompétents.