Cloud et services managés : les incontournables pour les DSI du futur

Cloud et services managés symbole

La recherche de simplicité masque une certaine complexité : c’est une contradiction dans l’informatique. Alors que cette dernière se rend plus performante, plus disponible et plus personnalisée et qu’elle se décline au profit des entreprises…, les besoins sont nombreux et la DSI devra se transformer pour y satisfaire. Pour soutenir les entreprises, notamment les start-up et les petites entreprises, le cloud et les services managés peuvent être la meilleure solution.

La DSI de l’heure actuelle : vers une expertise en innovation

Le métier de directeur de systèmes d’information est en perpétuelle évolution. En effet, les entreprises lui demandent moins d’informatique mais plus de numérique. Ainsi, les entreprises doivent assurer les outils numériques et la maintenance de l’infrastructure informatique.

Pour la direction des systèmes informatiques, cela représente un enjeu majeur. Le DSI doit être le référent technologique de sa société. C’est lui qui est garant des ressources, de la sécurité et des performances des systèmes informatisés. En cela, on peut dire qu’il s’agit d’une nouvelle expertise en innovation.

Un changement d’approche technologique indispensable

Le changement d’approche technologique est devenu nécessaire pour les entreprises. Il faut accélérer la transformation numérique et adopter de nouveaux modèles technologiques et de consommation. La direction de systèmes d’information ne doit plus raisonner seulement en matière d’investissement et d’infrastructure mais également en matière d’accessibilité, de services et de consommation. 

En changeant entièrement son modèle de consommation et l’approche technologique de l’informatique, le cloud computing peut apporter la réponse souhaitée. En fait, quel que soit le type de cloud (privé, hybride, ou public), il peut s’intégrer dans la stratégie de la direction de systèmes d’information et évolue rapidement avec elle. 

Aujourd’hui, l’approche ‘cloud only’ séduit les start-ups qui sont à la recherche d’une infrastructure informatique performante pour supporter leurs nouveaux projets. Cette approche séduit également les entreprises qui viennent de lancer de nouveaux projets. En 2020, la part moyenne du portefeuille budgétaire consacré aux dépenses logiciels et infrastructures dans le cloud était de 67 %, selon les statistiques réalisées par l’IDC.

La puissance de cloud et ses services IT managés

L’objectif du cloud et des services managés est très simple : libérer les ressources humaines et financières et les rendre disponibles pour les nouveaux projets de l’entreprise. 

L’idée consiste à migrer une partie ou l’intégralité de l’informatique du DSI dans le cloud. La démarche peut aller jusqu’au serverless (ou FaaS). En d’autres mots, la direction de systèmes d’information n’a plus à s’occuper de son infrastructure. Cette dernière est fournie simplement à la demande.  

Cependant, le système informatique dans le cloud requiert des compétences particulières pour être bien géré et sécurisé. La totalité du changement nécessite le transfert de l’expertise informatique de la société à un partenaire technologique de confiance. Ce transfert s’avère délicat, mais la direction des systèmes informatiques ne doit pas craindre de perdre des compétences.

Chercher le meilleur partenaire global et de confiance

Actuellement, nombreuses sont les entreprises qui souhaitent changer leur approche technologique et de consommation. Faisant face aux progressions rapides de leurs infrastructures, les sociétés consomment toujours plus de services managés dans le cloud. 

Le marché du BPaaS (Cloud Business Process Services), la partie du marché du cloud public qui couvre les services managés, est toujours en évolution rapide. « Markets And Markets » a estimé le marché du BPaaS en France à 27,15 milliards de dollars en 2017 et 53,78 milliards au début de l’année 2022.

 Pour soutenir l’entreprise, il faut trouver un partenaire global et de confiance qui est apte à procurer un guichet unique de services dans le cloud. La solution devra réunir l’infrastructure, la compétence, l’hébergement, l’accessibilité, l’agilité et la sécurité.