La GTR informatique facteur important pour le meilleur prestataire informatique

GTR informatique

L’infogérance devient une technique pratique en matière de systèmes d’informations. Elle consiste à engager une entreprise tierce pour gérer à distance l’infrastructure informatique d’un client final. 

Les petites et moyennes entreprises (TPE/PME), font recours à l’infogérance pour exécuter un ensemble défini de services de gestion quotidienne de leurs SI. Ces services peuvent comprendre la gestion du réseau et de l’infrastructure, la sécurité et la surveillance.

De nombreuses entreprises sont poussées à externaliser la gestion de leurs SI en raison des coûts élevés de la maintenance et du manque de compétences techniques.

Dans ce contexte, comment choisir le meilleur prestataire pour gérer son environnement informatique ?

Deux facteurs primordiaux pour le choix de la meilleure entreprise d’infogérance, notamment les garanties proposées  par chaque prestataire informatique la GTR (la garantie de temps de rétablissement) et la GTI (Garantie de temps d’intervention).

Qu’entend-on par la garantie de temps de rétablissement (GTR) ?

La GTR définit le délai conventionnel dans lequel un incident touchant le SI doit être rétabli.

La GTR s’inscrit dans une plage de service garanti, c’est-à -dire qu’elle ne s’applique que durant cet intervalle (7j/7, 5 j/7 et 24h/24).

Pour mieux comprendre cette notion, nous supposons qu’une convention donnée énonce une GTR de 4h intégrée dans un intervalle de service (PSG) de 8 h-18 h 5j/7, si l’incident technique survient à 13h le prestataire de maintenance devrait le résoudre avant 17h.

Quelle est la différence entre GTR et GTI ?

Dans le paragraphe précédent nous avons défini la GTR comme étant une obligation contractuelle de la part d’un prestataire pour rétablir un service interrompu.

Cependant, il existe une autre garantie : la GTI (Garantie de Temps d’Intervention) qui correspond à la durée pendant laquelle le prestataire s’engage à réaliser son intervention lors d’un incident.

La différence entre GTR et GTI est que la deuxième oblige le prestataire à intervenir, mais pas à corriger le problème en question.

Revenant à l’exemple précédent, si la GTI est de 1h et la GTR est de 4h, le prestataire s’engage à intervenir dans l’heure qui suit l’événement pour le résoudre dans un délai de 4h.

Quels sont les enjeux de l’établissement des GTR et GTI ?

Ces deux garanties assurent la fiabilité et la performance des systèmes informatiques.

Les entreprises, surtout les PME/TPE ne disposent pas des moyens nécessaires pour assurer une gestion optimale des serveurs employés. De ce fait, elles font recours à un prestataire informatique de confiance qui prendra en charge les services en question.

Le choix d’un prestataire qui ne propose pas de GTR et de GTI soumet l’entreprise à des défis relativement critiques.

Parmi ces inconvénients : les durées importantes d’attente ou bien d’intervention, car en absence des GTR et GTI, le prestataire n’est pas obligé à intervenir ou à résoudre le problème au plus vite.

Un autre inconvénient est l’interruption des activités de l’entreprise qui impactera le chiffre d’affaires ou l’image de marque d’une entreprise.

Pourquoi est- il difficile de mettre en place la GTR ?

Dans un contrat d’infogérance, la GTR constitue un point décisif.

Néanmoins, choisir le bon prestataire informatique pour son entreprise pourrait être difficile étant donné que le budget est toujours le facteur concluant.

D’autre part, il est compliqué d’identifier rigoureusement la durée nécessaire pour résoudre un problème technique.   

Tenant compte de ces circonstances, il est recommandé d’opter pour un prestataire proposant une GTI raisonnable afin d’éviter les mauvaises 

surprises.

Le meilleur prestataire d’infogérance est celui qui prend en compte les particularités de l’entreprise tout en assurant un fonctionnement optimal du SI. 

Il est aussi important de mettre en phase la sécurité informatique dans le contexte de l’infogérance. Ainsi, un prestataire informatique doit prendre en compte la sensibilisation à la sécurité informatique.