Analyste fonctionnel : un aperçu du métier

Une jeune analyste de test en train de cocher des cases

Un analyste fonctionnel est en mesure de concevoir des applications informatiques pour le compte d’une entreprise ou pour son propre compte. Pour réussir ses missions, un analyste de test et validation doit avoir un bon relationnel et doit disposer d’un excellent esprit d’analyse. Il doit avoir les compétences nécessaires pour bien évaluer les besoins des utilisateurs et répondre à leurs demandes. Un bon ingénieur en test et validation est celui qui parvient à apporter des solutions personnalisées aux clients.
Pour mieux comprendre la définition d’un analyste fonctionnel, découvrir ses différentes missions et connaître les compétences et qualités requises chez ce professionnel, les experts de DigitalCook vous proposent la fiche métier d’analyste de test et validation.

Analyste de test et validation : autres appellations

Parfois, vous entendez parler d’analyste fonctionnel ou de testeur d’intégration sans savoir que ce ne sont que d’autres appellations du métier d’analyste test et validation.

Parmi les différents noms attribués à ce poste, on retrouve :

  • Ingénieur de test
  • Testeur d’intégration
  • Ingénieur de test et validation 
  • Testeur
  • Analyste fonctionnel

En anglais, la profession est appelée analyste de test, ou ingénieur de test logiciel.

Les différentes missions d’un analyste fonctionnel

Un analyste de test (ISTQB) doit utiliser ses compétences de développement et d’intégration et ses outils pour exécuter des scénarios de test et enregistrer les résultats.

De même, sa mission est de s’assurer que l’application est parfaitement conforme au cahier des charges, et peut être utilisée sur tout type de support et dans tous les scénarios d’utilisation possibles.

Les analystes de test travaillent également avec les développeurs pour leur soumettre les anomalies détectées afin qu’elles puissent être corrigées.

Comment devenir analyste fonctionnel : la formation à suivre

Pour occuper le poste d’analyste de test, vous devez avoir une expérience professionnelle dans le domaine de la recherche et du développement (concepteur de développement, analyste fonctionnel, consultant logiciel…), ou avoir reçu une formation en test et validation (ISTQB).

Un Bac +2 (BTS, DUT, DEUST, licence pro, master pro) est suffisant pour pouvoir exercer ce métier.
Cependant, les  recruteurs semblent préférer les diplômés d’écoles d’ingénieurs en informatique.

Qualités et compétences nécessaires chez un analyste fonctionnel

Plus important encore, un bon analyste de test doit être persévérant et être capable de communiquer avec les clients.

De plus, il doit avoir une parfaite maîtrise de l’anglais (notamment l’anglais technique).

Il doit aussi être doté d’un goût du détail, d’une prise de conscience globale et d’une bonne vigilance.

De plus, l’analyste de test doit faire preuve d’un bon sens de la diplomatie, notamment en faisant des commentaires aux développeurs.

Il doit également avoir de l’intuition et être capable d’insérer une partie de sa créativité, afin de pouvoir simuler au mieux le comportement de l’utilisateur. De même, l’industrie a besoin d’une excellente adaptabilité.

En effet, selon le projet, les analystes devront apprendre certaines transactions afin de pouvoir se mettre sous le contrôle de l’utilisateur.

Évolution possible pour le poste de responsable de tests et validation

L’emploi d’un analyste fonctionnel permet d’évoluer vers :

  • Le poste de chef de projet test
  • Le poste de consultant processus de test 
  • Le poste de responsable outil et méthode qualité

C’est toujours en fonction de votre expérience et des résultats obtenus.

Analyste fonctionnel : les entreprises qui recrutent

Les principaux employeurs des analystes de test sont les SSII (Sociétés de Service en Ingénierie Informatique), les éditeurs de sites Web ou de jeux vidéo, les sociétés spécialisées dans le domaine des tests et les grandes entreprises.
Le poste d’ analyste fonctionnel devient de plus en plus recherché sur le marché IT. Depuis des années, on vit une révolution au niveau des activités de test et validation.

Bilan du poste d’analyste fonctionnel : avantages et limites

Le métier d’ analyste fonctionnel représente plusieurs avantages et peu d’inconvénients. Les experts de DigitalCook font le point sur le poste d’analyste de test:

Les points forts :

  • Un contact relationnel fréquent
  • Un salaire intéressant
  • Un profil très recherché

Les points faibles :

  • Des heures de travail variables
  • Plusieurs tâches à effectuer

Le salaire d’un responsable en test et validation logiciel

En France, le salaire annuel moyen d’un poste d’analyste de test est de 32 500 euros par an, soit 16,67 euros de l’heure.

Le salaire de départ pour les postes de niveau d’entrée est d’environ 25 000 euros par an, tandis que le salaire maximum pour les travailleurs expérimentés est de 59 095 euros par an.

Conclusion

Le métier d’ analyste fonctionnel a tout pour attirer de plus en plus les jeunes, et être plus recherché sur le marché de l’IT.

Si jamais le développement informatique vous intéresse, ou que vous avez des compétences en étude et gestion de projets, vous pouvez devenir un bon analyste fonctionnel.
Pour toutes questions concernant le métier d’analyste de test et validation, n’hésitez pas à contacter les experts de DigitalCook !