Qu’est-ce que le SIEM ?

SIEM: bouclier avec le nom SIEM

L’abréviation de SIEM signifie Security Information and Event Management. C’est une combinaison des deux concepts de SIM (Security Information Management) et SEM (Security Event Management).

Ensemble de ces deux concepts informatiques couvrent l’ensemble de la sécurité informatique.

SIEM peut être traduit en français sous forme de système de gestion de l’information et d’incident de sécurité.

Dans ce cadre, le SIEM considère toujours les besoins spécifiques de l’entreprise par une définition claire et personnalisée des processus.

Par conséquent, les informations de sécurité et la gestion des événements peuvent également être considérées comme un ensemble de règles de normes de sécurité applicables. Ainsi que des directives pour maintenir la qualité des opérations informatiques de l’entreprise.

Comment fonctionne le SIEM ?

L’objectif de la gestion des informations de sécurité et des incidents est de répondre aux menaces aussi rapidement et précisément.

Cela fournit aux responsables informatiques un outil puissant qui peut les aider à agir avant qu’il ne soit trop tard.

Pour cette raison, le système SIEM tente de détecter les attaques ou les tendances d’attaque en temps réel.

Dans ce cas, divers appareils, composants et applications du réseau d’entreprises concernés agissent en tant que source :

-les pare-feu

-les serveurs

-les IDS et IPS

Les programmes informatiques indépendants des agents logiciels conçus pour la transmission de données garantissent que les grandes quantités de données collectées soient transmises à la station centrale SIEM.

Afin de réduire la quantité de données à transmettre, de nombreux systèmes assurent également un prétraitement des informations par l’agent.

Dans la station centrale SIEM, les informations sont enregistrées et structurées, puis analysées sur cette base et en général.

Des ensembles de règles spécifiques définis, une technologie d’intelligence artificielle est utilisée pour l’analyse et l’évaluation

Dans quels cas le SIEM est-il utilisé ?

La solution SIEM enrichit le système de sécurité informatique de toute entreprise souhaitant réagir et se préparer à l’avance aux cybermenaces actuelles et futures.

Par conséquent, les entreprises qui traitent des données clients sensibles ou doivent assurer le bon fonctionnement de l’informatique utilisent souvent les informations de sécurité et la gestion des incidents.

Les deux exemples suivants illustrent les avantages de cette utilisation.

Cas réel : attaque par force brute

La tentative de l’utilisateur de se connecter au réseau à partir d’une autre application a échoué.

Après plusieurs tentatives infructueuses, il a finalement réussi à se connecter à l’application.

Bien sûr, il peut s’agir d’un employé qui a oublié les informations de connexion et les a finalement récupérées par essais et erreurs.

Cependant, cela implique probablement une tentative d’accès d’un pirate informatique, auquel cas ce type d’attaque est appelé attaque par force brute.

Le système SIEM enregistre ces tentatives d’accès avec une grande fiabilité et vous permet de prendre des mesures en temps opportun pour empêcher de nouvelles tentatives de connexion.

Cas réel : tentative d’accès VPN

L’accès à distance via VPN est courant dans de nombreux réseaux d’entreprise. Exposer les attaques à l’aide de ces structures de réseau privé virtuel devient de plus en plus important.
Par exemple, s’il y a de nombreuses tentatives de connexion à un réseau VPN à partir d’emplacements différents sur une courte période.

Les informations de sécurité et les solutions de gestion des événements peuvent les considérer comme des activités suspectes.