Cloud privé vs cloud public : que choisir ?

cloud privé vs cloud public

De nos jours, de nombreuses entreprises s’intéressent de plus en plus à la nouvelle manière de sauvegarder et de communiquer leurs données informatiques. Raison pour laquelle, le système cloud vient simplifier le travail à tout le monde. Peu importe où vous êtes, il est désormais possible de gérer votre infrastructure réseau, de sauvegarder  vos données et vos appareils virtuels, et ce en toute sécurité.

La question qui se pose ici est : cloud privé vs cloud public : lequel choisir ?

Cloud computing : qu’est-ce que c’est exactement ?

Au début des années 2000, on a commencé à entendre l’expression « cloud computing » simultanément avec la propagation d’Internet. En fait, le terme “Cloud” existe déjà dans le langage courant. On l’utilise maintenant dans presque toutes les langues. 

À cette époque, les professionnels ont été habitués à ébaucher l’architecture d’un réseau qui inclut des applications et données sous la forme d’un “nuage”. 

Toutefois, au début des années 1950, on a constaté l’apparition du concept de cloud computing. Effectivement, à cette époque, les professionnels et les ingénieurs avaient tendance à accéder à des applications qui fonctionnaient sur des serveurs centraux, communiqués depuis leurs PC. 

Le principe du cloud computing est basé sur l’accès en ligne aux applications, données ou infrastructures de la société. Désormais, les ordinateurs ne sauvegardent plus leurs informations en local. En fait, ils les envoient dans le cloud. 

Le Cloud computing est un système composé de nombreux serveurs interconnectés. Les ordinateurs peuvent aussi les traiter, les consulter, les adapter, et ce sans la moindre contrainte.

Les principales différences entre Cloud public et Cloud privé

En fait, il y a deux différentes formes de cloud : le cloud privé et le cloud public. Lorsque les deux solutions sont associées ensemble, on parle de cloud hybride.

1.Le Cloud Public

A l’opposé du cloud privé, le cloud public permet d’héberger les données d’une entreprise, non seulement sur des appareils consacrés à ce fait, mais aussi sur des appareils mutualisés. En d’autres mots, on loue une partie d’un dispositif informatique. Mais, pas d’ inquiétude, ce qu’on loue est entièrement hermétique vis-à-vis des autres entités qui existent sur ce dispositif. 

La majeure différence entre cloud privé et public réside dans la capacité d’un système à fonctionner correctement. Quand les volumes de données sont importants dans le cloud public, le système pourra s’ajuster à vos exigences. 

C’est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises souhaitent utiliser ce système d’hébergement d’informations. Ici, le coût représente un privilège pour les clients qui ne doivent payer que la valeur exacte de ce dont ils ont bénéficié, comme le téléchargement et la sauvegarde des données. Le principe est semblable aux prestations de fourniture de gaz et d’électricité, où vous ne payez que la valeur exacte de votre consommation.

Dans des cas particuliers, certaines entreprises décident d’utiliser le cloud public et privé à la fois, en raison de la multitude des ressources qu’elles gèrent et de leurs états d’urgence. On peut parler, ici, de système mixte, ou de ce qu’on appelle Cloud Hybride.

2.Le Cloud Privé

Là, il s’agit de l’utilisation d’un serveur consacré à un seul client, avec un orchestrateur qui permet d’afficher toutes les informations, dans la limite de la performance de ce serveur. 

Seule la société peut avoir de telles données. Cet outil privé peut être géré facilement en interne par vos équipes, mais aussi par un prestataire externe, à condition qu’il soit un spécialiste dans le domaine. Également appelé cloud dédié, cet outil permet de générer des coûts fixes à votre société selon les capacités de stockage, la maintenance, la puissance, et le type de serveur qu’on utilise. Parmi les avantages du cloud privé, on peut citer l’inspection complète de vos informations et la sécurité.

Quels sont les modes de déploiement des cloud publics et privés ?

Quel est le meilleur choix pour votre société : cloud privé ou public ? Avant de faire un choix, il convient de déterminer l’option de déploiement qui correspond à l’activité de votre société. Il faut savoir que les options de déploiement ne sont pas fixées : l’entreprise peut les changer en fonction des besoins technologiques et opérationnels.

Les déploiements du Cloud public

Les Clouds publics sont composés de ressources et d’infrastructures partagées selon la demande. L’entreprise utilise un ou de nombreux types de services cloud comme les PaaS (Platform as a Service), les SaaS (software as a service) ou bien les IaaS (Infrastructure as a Service).

Les sociétés dites « nées avec le Cloud » utilisent le Cloud public et ne dépendent pas d’applications caduques et d’infrastructures héritées. Il faut noter que les options de déploiement de Cloud public sont fréquentes dans les petites ou moyennes entreprises qui ne possèdent ni la main-d’œuvre ni le budget requis pour gérer un Cloud privé ou un Data Center interne.

Les déploiements de Cloud privé

Un Cloud privé est composé d’une infrastructure et de nombreuses ressources qui appartiennent à l’entreprise. 

Généralement, c’est l’entreprise elle-même qui s’occupe de la gestion des déploiements de Cloud privé. Alors, l’équipe interne de la société est la seule responsable de la gestion des applications et de l’infrastructure du Cloud privé. 

Les utilisateurs internes ont accès à toutes les ressources de ce Cloud et ce à travers un VPN ou un réseau privé. Quant aux utilisateurs externes, ceux-ci ont accès à toutes les ressources informatiques de la société à travers une interface Web installée sur le réseau public. 

L’objectif de l’utilisation des Clouds est d’assurer la conformité aux besoins, dans l’objectif de faire un bon investissement dans l’infrastructure informatique ou de s’assurer que les normes de sécurité sont bien respectées. 

Une entreprise de grande taille peut utiliser leur infrastructure informatique en tant que fournisseur du Cloud. Cette infrastructure procure des prestations informatiques au département du secteur d’activité, une refacturation des prestations de Cloud privé et une provision en libre-service pour les équipes chargées de développement. Alors, cloud privé vs cloud public : quel est le meilleur pour vous ? Pour bien choisir le modèle de déploiement adapté à vos besoins, il convient de prendre en considération la stratégie informatique de votre entreprise. Vous pouvez également opter pour un cloud hybride, car ses déploiements combinent le cloud privé et public à la fois.