Reconnaissance oculaire : une identification biométrique précise

Reconnaissance oculaire d’une femme

Technique plus pointue que la reconnaissance faciale, la reconnaissance oculaire est une méthode biométrique d’identification des personnes en se basant sur le modèle unique de la zone entourant la pupille de l’œil à savoir l’iris.

Toutefois, il existe la reconnaissance rétinienne qui fera l’objet d’un autre article.

Chaque iris propre à un individu est unique et cela fait de la reconnaissance oculaire une forme idéale de vérification biométrique.

Tandis que la reconnaissance oculaire reste un format de niche en termes d’identification biométrique, il est attendu qu’elle devienne plus courante dans les années à venir.

Le contrôle de l’immigration est l’un des domaines qui fera progresser l’utilisation de la reconnaissance oculaire en tant que :

  • Mesure de sécurité 
  • Réponse aux menaces de terrorisme.

Les raisons pour lesquelles la reconnaissance oculaire représente une méthode convoitée d’identification des individus et plus spécifiquement dans des secteurs tels que le respect des lois et la protection des frontières sont :

  • La puissance et la résistance aux fausses correspondances d’identités
  • La grande vitesse de recherche à travers de grandes bases de données.

De ce fait, la reconnaissance oculaire est une méthode puissante et extrêmement fiable pour l’identification précise d’individus.

Comment les scanners de reconnaissance de l’iris fonctionnent-ils ?

Pour passer le scan biométrique, le modèle unique de l’iris doit être reconnu pour permettre l’identification. Cela implique deux étapes:

Prendre un cliché de l’oeil

Pour tout ce système de reconnaissance oculaire servant à l’identification d’une personne, il est nécessaire de prendre un cliché de l’iris.

Par conséquent, pour lancer le processus, il est nécessaire de photographier les yeux de l’individu à identifier.

Dans ce cas, la procédure de prise de photo doit se faire sous une lumière standard et des infrarouges invisibles.

Ces derniers consistent en un type de lumière utilisée dans des équipements de vision nocturne se caractérisant par une longueur d’onde légèrement plus large que la lumière rouge ordinaire.

La lumière infrarouge utilisée au cours du scan de l’iris reconnaît de manière précise le modèle unique des yeux foncés ce qui est plus difficile à réaliser avec une lumière ordinaire.

Ces photographies digitales prises sous différents types d’éclairage vont ensuite être :

  • Analysées par ordinateur pour la suppression de détails superflus tels que les cils
  • Traitées de manière à mettre en évidence les caractéristiques du modèle d’iris.

Suite à cela, toutes les caractéristiques uniques de chaque œil sont converties en un nombre digital simple consistant en 512 chiffres appelés codes qui sont stockés dans une base de données et appariés avec des noms et d’autres détails.

Il est à noter qu’une photographie de l’œil est un processus automatique qui ne prend que quelques minutes.

Confirmer l’authenticité de l’oeil

Une fois que la photo de l’iris est insérée dans la base de données, le processus d’identification devient facile et sans tracas.

La personne se positionne devant le scanner connecté à la base de données et se fait rapidement photographier l’œil de nouveau.

Ce système analyse rapidement le résultat de l’image tout en procédant à l’extraction du code de l’iris.

Ensuite, la procédure de comparaison entre des centaines et des milliers de codes disponibles dans la base de données est lancée.

Si le code correspond à l’un des codes entrées dans la base de données, la personne est positivement identifiée.

Si la recherche de correspondance et la reconnaissance oculaire échouent, cela signifie que le cliché n’est pas reconnu par le système ou que la personne est en imposture.

Quel est le niveau de précision de la reconnaissance de l‘iris ?

L’iris en reconnaissance oculaire présente des caractéristiques d’identification biométrique uniques.

Environ 260 points clés sont utilisés durant la vérification contre 16 points clés pour l’identification par empreintes digitales.

En même temps, le modèle en lui-même ne nécessite qu’une faible quantité de mémoire ce qui permet d’authentifier un utilisateur tout en utilisant des bases de données massives sans trop de ressources informatiques.

Il est par ailleurs impossible de falsifier les données d’identification de la méthode de reconnaissance oculaire.

En effet, en plus du modèle individuel d’iris, les yeux humains présentent des reflets uniques qui sont pris en compte dans le processus de lecture des informations.

Et pour augmenter encore plus la sécurité, certains scanners capturent également les mouvements involontaires des yeux.

Les bénéfices de la reconnaissance via l’iris

Les caractéristiques d’un iris sont uniques pour chaque individu et même en termes de distance, le positionnement des iris gauche et droit représente un modèle unique.

Étant une manière hautement précise d’identification des personnes, la reconnaissance oculaire par l’iris présente plusieurs bénéfices :

  • La précision : La reconnaissance oculaire via l’iris est la forme la plus précise d’identification biométrique étant donné le modèle unique propre à chaque individu et le nombre de points analysés lors du scan 
  • L’absence de contact : Même si la proximité de l’iris avec le scanner de reconnaissance oculaire est nécessaire, la reconnaissance oculaire est une solution sans contact ce qui est plus hygiénique et moins intrusif pour l’utilisateur final 
  • La flexibilité et la facilité de mise à l’échelle : La reconnaissance oculaire via l’iris est une solution extrêmement flexible. Grâce à cette flexibilité, la reconnaissance oculaire via l’iris offre une grande facilité de mise à l’échelle et a été de ce fait déployée par les gouvernements et autres organisations 
  • La détection des mouvements de l’oeil : La technologie équipant les scanners de reconnaissance oculaire via l’iris détecte les mouvements uniques de ce dernier réduisant ainsi les risques d’accès frauduleux à travers des images statiques de haute qualité
  • La rapidité de détection des correspondances : Lorsqu’un individu est inscrit dans le système d’identification biométrique, la reconnaissance oculaire via l’iris représente l’une des formes les plus rapides d’identification biométrique.

Dans quels domaines la reconnaissance via l’iris est-elle utilisée ?

L’identification de personnes via le modèle unique de l’iris des yeux est de plus en plus répandue.

À certains égards, la reconnaissance oculaire via l’iris est devancée par d’autres technologies biométriques et à d’autres égards elle les dépasse.

En même temps, les technologies biométriques présentent beaucoup d’avantages par rapport à d’autres méthodes d’identification humaine.

En effet, les technologies biométriques peuvent être utilisées comme alternatives aux méthodes d’identification existantes qui requièrent la mémorisation d’un nombre illimité de mots de passe, de phrases secrètes, de codes pin, …

De nos jours, l’utilisation de technologies telles que la reconnaissance oculaire via l’iris s’applique à : 

  • La gestion et au contrôle des accès à des objets protégés au niveau des frontières et à la restriction des accès à des ressources électroniques, à des équipements personnels, aux comptes bancaires, …
  • La sécurisation des transactions financières telles que les paiements par carte bancaire et les retraits des distributeurs automatiques de billets.