Tout savoir sur le métier d’ingénieur en systèmes embarqués

Un jeune Ingénieur systèmes embarqués discute avec sa collègue

Smartphones, navires, voitures, avions, robots : le rôle des systèmes embarqués est crucial dans notre quotidien. En fait, un système embarqué est composé d’une partie  » logiciel  » (soft) et d’une partie  » matériel  » (hard). Ces deux parties communiquent sans interruption en utilisant des éléments passifs et actifs. C’est là qu’intervient l’ingénieur en systèmes embarqués pour éviter les problèmes de transfert de données dans ces systèmes.

Retrouvez, dans cet article, tout ce que vous devez savoir à propos du métier d’ingénieur en systèmes embarqués.

Les missions de l’ingénieur en systèmes embarqués

Il a pour principale mission de concevoir des systèmes électroniques sophistiqués et de déterminer l’architecture de produits et des éléments pour des applications. Il se charge de la programmation et de tous les processus de conception d’une carte électronique. 

L’électronique et l’informatique sont donc alliés pour permettre à ce professionnel d’évoluer, d’innover et d’ajouter de la valeur sur la base de multiples hypothèses de recherche. L’objectif de ce professionnel est d’envoyer des ordres à un objet pour accomplir une mission bien particulière.

Ils peuvent travailler dans de nombreux domaines tels que le multimédia, l’aéronautique, l’automobile ou même la médecine. Ils s’occupent, selon le contexte, de développement de nouvelles fonctionnalités et applications pour des systèmes autonomes embarqués. 

Finalement, cet ingénieur se charge de l’exécution des tests et de suivi de production pour s’assurer de la qualité du système embarqué et pour prévenir les éventuels risques de dysfonctionnement en respectant les normes de sécurisation du système.

Comment devenir ingénieur en systèmes embarqués ?

Pour devenir ingénieur en systèmes embarqués, il faut avoir un bac+5. Il est possible d’étudier dans une école d’ingénieurs spécialisée ou généralisée ou bien dans une université en faisant une formation spécialisée en informatique embarquée.

Le cycle Ingénieur permet aux étudiants d’approfondir leurs connaissances scientifiques et technologiques pour comprendre les perpétuels changements au niveau des systèmes embarqués et de devenir des ingénieurs innovants et créatifs.

À l’issue de la formation, les ingénieurs en systèmes embarqués sont capables de concevoir des architectures électroniques adaptées aux nouvelles technologies et répondant aux besoins de chaque domaine d’exploitation de systèmes embarqués (automobile, aéronautique, médecine…).

Quel est le salaire d’un ingénieur en systèmes embarqués ?

Il touche un salaire compris entre 24 000 et 48 000 euros bruts par an. Le revenu net mensuel sera, alors, souvent compris entre 1 500 et 3 200 euros. Quant au taux horaire, il peut atteindre plus de 26 euros bruts. 

Après plusieurs années d’expérience, le salaire d’un ingénieur en systèmes embarqués peut atteindre 4 000 euros bruts par mois. En d’autres mots, ce professionnel gagne plus de 3 100 euros nets par mois. Souvent, les salaires sont versés sur 12, 13 ou 14 mois.  

Toutefois, certaines sociétés effectuent des versements des parts variables de salaires, telles que les primes d’intéressement et les primes de participation. En effet, il n’est pas obligatoire de prendre en compte une grille salariale fixée préalablement par l’État. Il est, alors, possible d’attribuer des salaires plus ou moins attractifs selon l’expérience du professionnel et la complexité de mission.

Les débouchés du métier d’ingénieur électronique en systèmes embarqués

C’est un domaine en perpétuelle évolution. Un ingénieur débutant peut occuper le poste d’un chef de projet, puis devenir responsable d’unité de production. Il peut également s’orienter vers un poste plus commercial et devenir ingénieur d’affaires (chargé de négociation des contrats avec les clients).L’émergence de nouvelles technologies laisse la porte ouverte à la volatilité professionnelle dans ce secteur. A titre d’exemple, un ingénieur en systèmes embarqués en France, expert dans la technologie de la radio-identification, pourra travailler sur les pass voitures des péages, sur l’inspection électronique de la cargaison d’un automobile et bien d’autres projets.