Ce que vous devez savoir sur l’intégration applicative

symbol Intégration applicative

Aujourd’hui, les entreprises modernes utilisent de nombreuses applications pour répondre à leurs besoins. Néanmoins, la gestion d’un grand nombre d’applications et de données peut être compliquée. C’est là qu’intervient le middleware d’intégration applicative. Cette dernière facilite la gestion de vos applications tout en minimisant la redondance des données. 

Retrouvez, dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur l’intégration d’applications.

Intégration applicative : définition

L’intégration applicative est un processus qui permet la consolidation et le partage de ressources et de données entre les différents départements de services d’une entreprise. 

L’objectif principal de ce processus est d’améliorer la gestion des applications et des données de l’entreprise. Souvent, on utilise un middleware d’intégration pour transmettre des données ou des ressources d’une application à une autre. 

L’utilisation d’un middleware peut rendre le processus d’intégration d’applications d’une entreprise plus efficace, particulièrement si on gère un grand nombre d’applications. Ainsi, on aura plus qu’à saisir les données manuellement dans chacune de ces applications.

Les deux approches de l’intégration d’applications

En fait, il existe deux approches d’intégration d’applications au sein d’une entreprise.

Approche N°1 : coder les applications manuellement

La première approche d’intégration applicative consiste à coder les applications manuellement pour s’assurer qu’elles peuvent communiquer  dans un langage compréhensible. 

Toutefois, l’écriture manuelle de codes pour intégrer un grand nombre d’applications peut prendre trop de temps et être source d’erreurs.

Approche N°2 : utiliser une solution d’intégration applicative

La deuxième approche consiste à utiliser une solution d’intégration applicative qui permet d’intégrer des dizaines d’applications. Cette méthode est la plus répandue, car elle est évolutive et peut traiter un grand volume de données. 

Il s’agit d’un moyen de communication qui facilite l’échange de données entre le logiciel système et les applications. Il permet, en outre, d’accéder aux données piégées dans les cloud.

Toutefois, dans les deux cas, il faut analyser et transformer les données avant de procéder à l’intégration d’applications. En effet, si une application est incapable de comprendre les données transférées d’une autre application, cela peut provoquer un retard dans le processus de l’intégration.

Les avantages de l’intégration applicative pour les entreprises

Aujourd’hui, la majorité des entreprises utilisent des applications, telles que les CRM, les ERP, et les systèmes de facturation pour normaliser leurs processus métier. Raison pour laquelle, il est préférable d’utiliser l’intégration applicative pour faciliter la gestion de celles-ci.

1. Éliminer les silos de données

Les applications d’une entreprise ne peuvent communiquer entre elles et échanger des données qu’à travers une technologie intermédiaire. En effet, le middleware d’intégration applicative agit comme un ciment entre les applications de l’entreprise, qu’elles soient sur cloud ou site. 

Il est bien connu que les silos de données ralentissent les transactions commerciales et empêchent la communication entre les applications. Heureusement, l’intégration applicative permet d’éliminer les silos de données et assurer un partage efficace des données.

2. Réduire les délais de mise sur le marché

Grâce à l’intégration applicative, les sociétés peuvent accélérer leurs processus commerciaux, minimiser les délais de livraison de produits et générer plus de retours sur investissement. Elles peuvent également convertir automatiquement les données de n’importe quel format au format souhaité.

3. Améliorer la visibilité des données

L’intégration applicative permet aux entreprises d’améliorer la visibilité de leurs données, ce qui permet de mieux observer et intégrer les données. Ainsi, on pourra utiliser les données pour avoir une idée générale sur l’ensemble des activités commerciales de l’entreprise.

Les enjeux de l’intégration des applications

Malgré que l’intégration applicative présente de nombreux avantages pour les entreprises, il s’agit souvent d’un processus difficile, surtout quand on implique l’intégration de nouvelles applications avec des anciennes. En effet, cela pourrait poser des problèmes de connectivité.

Aujourd’hui, les entreprises utilisent un grand nombre d’applications telles que ERP, CRM et SCM et tentent d’intégrer chaque application avec différents codes d’intégration. Cette opération manuelle est très fastidieuse et prend beaucoup du temps. 

La solution est de recourir à une plateforme d’intégration automatisée avec des connecteurs intégrés pour simplifier l’ensemble du processus d’intégration des applications de l’entreprise.

Les principaux modèles d’intégration d’applications

Il existe plusieurs modèles d’intégration d’applications pour les entreprises. Chaque modèle utilise un cadre et une méthode spécifique pour améliorer la communication et assurer le partage des données.

1. Intégration applicative point à point

C’est la méthode d’intégration d’applications la plus utilisée. Les connexions point à point utilisaient un script pour extraire, traduire et changer les formats de données. 

Cela s’avère efficace en exécutant des opérations relativement simples, mais ce n’est pas du tout pratique dans le cas de la manipulation de nombreux systèmes. Le fait de réaliser l’intégration des données en trois étapes pour plusieurs logiciels devient un travail fastidieux.

2. Intégration applicative en étoile

Le modèle d’intégration applicative en étoile utilise un hub central dans lequel les systèmes et les applications se connectent à travers des rayons. En utilisant cette méthode, l’information est formatée et distribuée à partir d’une base de données, ce qui rend l’interconnexion des sous-systèmes inutile. 

Néanmoins, les développeurs de logiciels doivent toujours engager des composants qui acheminent les informations de manière automatique vers la destination souhaitée.

3. Middleware

Le middleware est un logiciel qui permet de créer un réseau d’échange d’informations entre de nombreuses applications informatiques. Il s’agit d’une couche technique supplémentaire entre les applications de l’entreprise et le système d’exploitation (Operating System) qui permet de faciliter leurs interactions. 

Grâce au middleware, les développeurs peuvent désormais se concentrer sur leurs applications seulement. Ils ne doivent plus se préoccuper de la création des liens entre les utilisateurs et les applications ou données collectées.

4. Microservices

Le modèle d’intégration Microservices est souvent adapté par les entreprises qui utilisent des applications basées sur le cloud. Il désigne une approche architecturale du développement d’applications. L’avantage des microservices est que les ingénieurs d’intégration applicative deviennent capables de créer rapidement de nouveaux composants d’applications pour répondre aux besoins des entreprises qui ne cessent d’évoluer.