Qu’est-ce que la méthodologie Agile en gestion de projet ?

Une formatrice qui explique la méthodologie agile

lors que les méthodologies traditionnelles visent à traiter les étapes d’un projet de manière récurrente, le principe de la méthodologie Agile est de gérer ce projet en le décomposant en plusieurs sous-projets. De nombreuses entreprises font recours à cette méthodologie, particulièrement pour les projets de développement des logiciels. On vous parle, dans cet article, du rôle de la méthodologie Agile dans la gestion des projets, comparé aux méthodes classiques.

Un petit aperçu de la méthodologie Agile

La méthodologie Agile est un mode de gestion des projets qui consiste à découper ce dernier en sous-projets. Le principe consiste à discuter la possibilité de modifier les plans, la souplesse au cours de la réalisation du projet et la rapidité de livraison, entre les parties prenantes : utilisateurs, clients, développeurs et tout autre professionnel travaillant sur ce projet.

Tout d’abord, on commence par décrire les critères du produit final souhaité. Cela permet de combler les attentes des clients auprès de l’équipe de l’entreprise. Une fois le projet lancé, les professionnels se mettent à suivre un processus de planification, d’exécution et d’évaluation du produit. 

Il faut noter que la collaboration continuelle entre les membres de l’équipe et les parties prenantes du projet est obligatoire dans l’objectif de prendre de bonnes décisions et d’avoir de meilleurs résultats.

Les avantages et les limites de la méthodologie Agile

Pour obtenir de bons résultats, certaines entreprises en France font recours à la méthodologie Agile. Mais, quels sont les privilèges apportés par cette approche ? Et à l’inverse, quels sont ses inconvénients ?

1. Les avantages de la méthodologie Agile

Chaque entreprise a besoin d’une bonne méthodologie de travail pour veiller au bon déroulement de ses activités et pour que ses projets soient couronnés de succès. Raison pour laquelle, on vous recommande de privilégier la méthodologie Agile. Cette approche procure de nombreux avantages, dont: 

  • La flexibilité : l’entreprise gagne en flexibilité en travaillant sur des sous- projets agiles autonomes. Ceux-ci peuvent être testés, exécutés et modifiés sans que l’ensemble du projet ne soit affecté. 

La collaboration avec le client :  on établit une forte relation de confiance entre l’équipe de projet et les clients.

  • L’équipe de professionnels réagit rapidement aux demandes du client.
  • Meilleure qualité : le client peut intervenir pour ajuster le projet selon ses besoins. De plus, le contrôle qualité assuré par l’équipe est permanent tout au long de l’exécution du projet.
  • Des risques minimisés : les erreurs sont beaucoup moins réduites en comparaison avec la méthode de gestion traditionnelle, car la détection de celles-ci devient plus rapide en la faisant sur des cycles courts.
  • Minimiser les coûts : les équipes sont capables de maîtriser le coût du projet, car elles connaissent déjà le budget dépensé et celui qu’il reste pour les étapes suivantes.

Un autre privilège et pas des moindres : les équipes ont plus de plaisir à bosser dans un environnement agile. En fait, contrairement au mode de gestion traditionnel, les décisions sont prises en équipe dans les environnements agiles. 

2. Les inconvénients de la méthodologie Agile

L’approche agile manifesto est un mode de gestion des projets qui permet l’échange avec les clients. Cependant, cela laisse peu de place à la documentation exhaustive et peut poser problème en cas de changement des membres de l’équipe.

Un autre inconvénient à ne pas négliger : les clients doivent être toujours disponibles pour communiquer leurs avis avec les équipes chargées du projet. Et on sait très bien que pas tous les clients n’ont le temps ou l’envie de contribuer à la réalisation du projet.

Finalement, cette méthodologie ne peut être privilégiée que par les entreprises ayant une structure hiérarchique horizontale, où il y a peu ou aucun niveau de séparation entre l’exécutif et les employés.

Quelles sont les méthodes Agiles les plus utilisées par les entreprises ?

On parle parfois de méthodologie Agile (au singulier) ou de méthodologies Agiles (au pluriel). Si le premier terme désigne le concept qu’on a décrit ci-dessus, il existe d’autres déclinaisons en termes de mise en œuvre , tels que : Kanban, Scrum, Adaptive Project Framework (APF), Extreme Programming (XP).

1. Kanban

Il s’agit d’une méthodologie visuelle de gestion de projet selon laquelle les professionnels peuvent faire une représentation physique de leurs missions via des applications en ligne.

2. Scrum

C’est une méthode de gestion de projet où une petite équipe de professionnels est guidée par un « Scrum Master » dont le principal rôle est de faire face à tous les obstacles rencontrés. 

Le travail est exécuté en cycles courts nommés « sprints », mais l’équipe se réunit tous les jours pour discuter les tâches en cours d’exécution et résoudre les problèmes rencontrés.

3. Cadre de projet adaptatif (CPA)

Le concept du « Cadre de projet adaptatif (CPA) » est né de l’idée que certains projets ne peuvent pas être bien gérés avec les méthodes de gestion traditionnelles. Ainsi, le travail est effectué étape par étape, et évalué à la fin de chaque phase.

4. Extreme Project Management (XPM)

C’est une approche de gestion de projet qui permet de faire des modifications sur le budget, le plan de projet et même le produit

final, dans le but de répondre aux exigences des clients, et ce peu importe la phase de l’exécution du projet.

Contrairement à la méthode traditionnelle, la méthodologie Agile procure une meilleure visibilité et plus de flexibilité dans la gestion des projets. A l’heure actuelle où la personnalisation est devenue si importante, de nombreuses entreprises font recours à cette approche. Pour avoir plus d’informations sur ce sujet, on vous invite à jeter un coup d’œil sur cet article :  la transformation agile des organisations en France.