Comment mettre en place un PCA informatique ?

PCA informatique

Le système d’information est l’ensemble des ressources de l’entreprise permettant la gestion des données. Pour assurer son bon fonctionnement, il est indispensable de prendre toutes les mesures essentielles. C’est là qu’ intervient le PCA informatique. Il s’agit d’un outil indispensable pour identifier les risques, menaces et vulnérabilités qui pourraient empêcher le bon déroulement des activités de l’entreprise. Retrouvez, dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur le PCA informatique.

Le PCA informatique : qu’est-ce que c’est ?

Le PCA ou le plan de continuité d’activité est un outil qui permet d’assurer le bon fonctionnement du système d’information d’une entreprise, en cas d’incident majeur.

En d’autres mots, le plan de continuité d’activité informatique est une procédure qui consiste à mettre en œuvre un ensemble de moyens humains, technologiques et matériels, pour permettre à l’entreprise de continuer ses activités, sans interruption, même en cas de sinistre majeur. Le PCA informatique a pour objectif de renforcer la résilience de l’entreprise contre les dangers et les risques opérationnels. Il sert, en effet, à coordonner les différentes actions à entreprendre pour réagir rapidement en cas d’interruption de fonctionnement de système d’information. 

Les étapes de la mise en place d’un PCA informatique

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises souhaitent mettre en place un PCA informatique dans le but d’assurer le bon fonctionnement de leurs systèmes d’information, et ainsi, la continuité de leurs activités en cas de sinistre. Pour assurer la mise en place d’un PCA informatique, il faut suivre une démarche bien précise. Suivez le guide !

Etape N°1 : l’étude de contexte

La première étape de la mise en place d’un (PCA) consiste à analyser le contexte. Cette étude implique la réalisation d’un audit complet du système informatique de l’entreprise, dans le but d’estimer le niveau de risque acceptable. En effet, tout plan de continuité d’activité réussi prend en considération les spécificités de la société en termes de gestion des ressources financières et humaines, ainsi que des contraintes liées à son secteur d’activité. On peut, ainsi, dresser la liste des activités essentielles de l’entreprise, et estimer le niveau de risque acceptable.

Etape N°2 : l’anticipation des menaces

La mise en place d’un PCA informatique doit répondre à des scénarios de menaces  bien déterminés pour assurer la continuité des activités de l’entreprise

Il faut donc anticiper les éventuels sinistres et leurs impacts. Il est par conséquent très conseillé de faire appel à un expert en accompagnement informatique. Ce professionnel maîtrise l’estimation de l’ampleur des risques.

L’estimation de la criticité des risques implique l’examen de deux critères très importants : 

  • Le degré de gravité qui se détermine en s’appuyant sur les dommages que les menaces pourraient engendrer. Il peut s’agir de pertes de données, de clients, de temps, d’argent, etc.
  • La probabilité d’occurrence des dysfonctionnements : il s’agit d’une analyse basée sur une échelle de fréquences associée à d’autres facteurs matériels et techniques.

Etape N°3 : le choix des réponses

 Le choix des réponses aux différents scénarios de menaces s’avère indispensable pour réussir la mise en œuvre d’un plan de continuité d’activité informatique

Bien évidemment, la prise d’une telle décision nécessite de faire appel à un prestataire spécialiste en maintenance informatique. Cet accompagnement constitue un atout pour la mise en œuvre d’un PCA informatique

Les réponses consistent principalement à sauvegarder les données sensibles. Elle implique également la mise en place de ressources informatiques supplémentaires pour assurer le bon fonctionnement du système d’information de l’entreprise. 

Toutes les réponses aux différents scénarios de sinistres doivent être décrites clairement dans un document. Les agents qui jouent un rôle crucial dans ces procédures doivent être identifiés. Le texte doit être clair et compréhensible.

Etape N°4 : le suivi et contrôle du PCA

Un PCA informatique réussi et efficace doit présenter une certaine flexibilité. Il ne doit pas être un document figé : il doit s’adapter aux changements de l’organisation. 

Raison pour laquelle il est conseillé d’effectuer des tests et contrôles pour s’assurer de l’efficacité du plan de continuité d’activité. Il est possible, par exemple, de planifier des pannes fictives dans le but d’évaluer la performance du PCA et de détecter les vulnérabilités. Une fois les failles révélées, il s’avère nécessaire de réaliser quelques changements sur le plan de continuité d’activité. Mais, si les contrôles réguliers exigent un arrêt forcé des activités de l’entreprise, il convient de procéder à la réédition totale du PCA de l’entreprise.