Ransomware et cryptolocker : une menace réelle !

Ransomware et Cryptolocker

Le piratage des données informatiques est de plus en plus fréquent. c’est ce que les spécialistes appellent aujourd’hui le ransomware et cryptolocker.

Il s’agit d’un contrôle du réseau informatique d’un organisme à distance par des personnes.

Dans la plupart des cas, cette prise de contrôle se fait depuis l’étranger.

Cette action est souvent appelée le ransomware ou cryptolocker.

Les machines sont verrouillées et l’accès à toute information ou donnée sur le réseau informatique n’est plus possible.

En ce moment , les hackers demandent une rançon pour restaurer le contrôle du réseau.

La rançon est souvent versée en bitcoin en petites sommes. C’est un message qui s’affiche sur les écrans généré par un logiciel.
 La somme demandée est valable pendant quelques jours et peut augmenter si le paiement n’est pas reçu dans les délais imposés par les hackers.

Original cryptolocker : comment ça fonctionne ?

Il s’agit d’un programme qui s’introduit dans une machine puis prend le contrôle sur tout le réseau interne et paralyse les serveurs et les ordinateurs.

La forme de ces programmes, plus connue sous le nom de ransomware, est apparue en 2013.

En effet, il a été découvert pour la première fois le 5 septembre 2013.

Chaque fichier est totalement crypté et impossible à décoder suite au passage du ransomware.

Dans le cas où la rançon demandée n’est pas versée, toutes les données cryptées seront détruites.

Beaucoup de grands organismes privés ou gouvernementaux ont été victimes, au moins une fois, du ransomware. 

Début novembre 2013, le ransomware cryptoLocker a pris le contrôle de plus de 30.000 machines, principalement dans les pays anglophones.

Un faible pourcentage d’ utilisateurs infectés ont choisi de payer.

Certains utilisateurs ont déclaré avoir payé sans pour autant pouvoir restaurer leurs données.

En mai 2014, le logiciel ou programme utilisé par les pirates a été mis hors service.

Comment se protéger du ransomware et cryptolocker ?

Il faut retenir que 80% des ransomware et  cryptolockers s’introduisent à travers la messagerie électronique.

La plus grande faille d’une entreprise est son personnel.

Il a été conseillé qu’il faut former le personnel à ce type de cyberattack et faire attention aux courriers électroniques qu’ils consultent.

Il est primordial pour les employés qu’ils sachent reconnaître un mail frauduleux ou une adresse mail douteuse. 

Il est recommandé de former le personnel à détecter une tentative de phishing et de l’importance de vérifier les urls avant de cliquer dessus.

Un cryptolocker s’infiltre dans un logiciel ou un ordinateur à travers la messagerie électronique.

Il faut donc adopter une stratégie globale de sécurité, ou ce qu’on appelle une stratégie anti-ransomware.
La première étape consiste à effectuer un contrôle complet des machines de l’entreprise, des solutions informatiques utilisées et d’imaginer les solutions les plus efficaces à mettre en place pour contre attaquer les ransomwares.

Les étapes à suivre pour lutter face au ransomware et cryptolocker

Les mesures que l’on peut déployer contre les attaques des ransomwares sont multiples.

Toutefois, les spécialistes recommandent de garder les dispositifs de protection à jour comme le fait de:

  • Acquérir un antivirus professionnel
  • S’assurer de manière quotidienne de la sauvegarde des données

Sensibiliser le personnel au cryptolocker ransomware attack

Comment détecter un ransomware et cryptolocker ?

Si un seul utilisateur modifie 100 fichiers en 1 minute, il est alors fort probable que vous soyez victime d’une opération de ransomware.

Il faut configurer le logiciel pour émettre une alerte lorsqu’il subit une manipulation d’un cryptolocker.

Au cas où vous n’avez pas mis en place une solution automatisée pour la surveillance des accès aux fichiers, vous serez peut-être contraint de procéder à un audit natif. Ce dernier n’est pas très efficace car le déchiffrement du résultat est difficile.

Si le mécanisme de détection peut déclencher une réponse automatisée, l’attaque du ransomware sera stoppée avant d’avoir pu infliger plus de dommages.

Pour lutter contre une cryptolocker ransomware attack, vous devez suivre ces étapes :

  • Avertissez le service informatique et les administrateurs de sécurité 
  • Contrôlez le registre de la machine pour y rechercher des clés ou des valeurs créées par un CryptoLocker
  • Au cas où vous obtiendrez une valeur, vous pouvez désactiver automatiquement l’utilisateur

Comment récupérer les fichiers après une cryptolocker attack ?

Dès que les utilisateurs détectent un virus, ils doivent se déconnecter de l’ordinateur et informer le service informatique de la menace.

Seule l’équipe du service informatique peut accéder à l’ordinateur et essayer de détecter l’origine de la menace ou l’attaque.

Dans la plupart des pays, les ransomwares sont considérés comme un acte criminel puisqu’il y a une demande de rançon qui est punie par la loi.

Donc dès qu’une cryptolocker ransomware attack a lieu , il faut avertir les forces de l’ordre qui feront le nécessaire pour sécuriser votre système informatique et vos logiciels et essaieront de retrouver les attaquants. 

Si les organisations adoptent les bonnes pratiques et sont à jour concernant la sauvegarde de leurs systèmes, elles peuvent rapidement restaurer leurs systèmes et reprendre leurs activités normales.

Les enjeux majeurs du ransomware et cryptolocker

Les cyberattaques se multiplient de plus en plus et prennent plusieurs formes.

Le plus fameux est le ransomware qui a fait ravage depuis septembre 2013.

C’est un programme malveillant qui s’installe sur la machine et crypte toutes les données qui y sont reliées et peut même s’attaquer à tous les logiciels rattachés au réseau interne. 

Par la suite, une demande de rançon s’affiche sur l’écran. Cette rançon est demandée en Bitcoins.

Les effets du ransomware sont néfastes car il s’agit d’une opération qui bloque l’accès des utilisateurs et peut engendrer des conséquences importantes. 

Imaginez une attaque de cryptolocker sur un hôpital ou une banque centrale ou même sur un organisme gouvernemental d’une grande importance.

La protection et la mise à jour des antivirus ainsi que la mise à jour de la sauvegarde des données doivent se faire d’une manière journalière.

Il est recommandé que le personnel suit des formations pour détecter ce genre d’attaque et d’y faire face.

Au vu du déploiement de l’utilisation d’internet aujourd’hui, nous ne sommes jamais à l’abri d’un piratage, de hacking, ou encore d’une cyberattaque.

Il est toujours recommandé aux utilisateurs d’être vigilants quant aux fichiers qu’ils reçoivent et ils doivent s’assurer de mettre à jour les dispositifs de sécurité reliés à l’ordinateur.

Le ransomware était un programme de chiffrement apparu en septembre 2013 mais qui n’a pu être stoppé qu’en mai 2014. Pendant cette période, les hackers ont demandé de grandes sommes d’argent sans pour autant rendre l’accès des données à leurs propriétaires.
Donc, morale de l’histoire, soyez vigilants et renforcez vos dispositifs de sécurité afin de mettre à terre les plans du ransomware et cryptolocker.